• img-book

    François Rey, Frenetic Arts,

Catégorie : Étiquettes : ,

Héros #05, Watchmen et les anti-héros

par : François Rey, Frenetic Arts,

Who watches the Watchmen? Question bien connue des lecteurs de comics… L’œuvre fondatrice d’Alan Moore et de Dave Gibbons voit le jour en 1986, et n’a depuis lors jamais cessé d’inspirer les créateurs. Elle a permis aux comics de super-héros d’être mieux considérés par la presse et le grand public, comme les récits de Robert Crumb ou Art Spiegelman avaient pu contribuer à la renommée des romans graphiques d’outre-Atlantique en leur temps. La brillante série HBO de Damon Lindelof vient compléter aujourd’hui l’œuvre maîtresse. Il n’en fallait pas davantage pour que nous revenions sur le phénomène en question et sa progéniture. Bienvenue dans Héros 5 : Watchmen et les anti-héros.

12,50

Quantité :
Tags : ,
Faites connaissance avec l'auteur
avatar-author
Diplômé en cinéma à l'université Lumière de Lyon, François est passionné d'arts graphiques, critique amateur et radio chroniqueur sur Radio Brume dans l’émission Supergrave. Peintre sur figurines à ses heures perdues et mordu de jeux de société, il dévore, quand il lui reste un peu de temps libre, des comics à la pelle, dont les aventures des Avengers, sa première lecture l'ayant conduit à embrasser le genre.Cofondateur du festival Comic'Gone et concepteur de ce mook, François espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire qu'il en a eu à le façonner. Son objectif : qu'il vous donne envie de plonger dans les aventures de Cap' et ses potes.
Livre(s) de François Rey
Faites connaissance avec l'auteur
Livre(s) de Frenetic Arts
À propos de ce livre
Aperçu

Who watches the Watchmen? Question bien connue des lecteurs de comics… L’œuvre fondatrice d’Alan Moore et de Dave Gibbons voit le jour en 1986, et n’a depuis lors jamais cessé d’inspirer les créateurs. Elle a permis aux comics de super-héros d’être mieux considérés par la presse et le grand public, comme les récits de Robert Crumb ou Art Spiegelman avaient pu contribuer à la renommée des romans graphiques d’outre-Atlantique en leur temps. La brillante série HBO de Damon Lindelof vient compléter aujourd’hui l’œuvre maîtresse. Il n’en fallait pas davantage pour que nous revenions sur le phénomène en question et sa progéniture. Bienvenue dans Héros 5 : Watchmen et les anti-héros.

 

Who watches the Watchmen? Bonne question. La posture du justicier masqué, au-dessus des lois, expliquant aux professionnels de la sécurité publique comment faire leur travail, devient de plus en plus inconfortable depuis l’aube des comics. Dans les histoires de Stan Lee en premier lieu, au début des années 1960, où le maître nous enseigne comment les fêlures des protagonistes conditionnent leur comportement héroïque. Puis les exemples se multiplient sans que la problématique pourtant évidente ne soit parfaitement exposée au lecteur : qui encadre ces gardiens masqués ? Doivent-ils devenir fonctionnaires d’État ? Doivent-ils se cacher d’une société qui les exclut ? Doivent-ils renoncer à leurs pouvoirs ?

 

Outre des trouvailles narratives et visuelles époustouflantes, notamment dans des récits entremêlés complexes mais limpides, Watchmen exhibe les dérives liées au statut de super-héros, et au-delà, annonce celles, potentielles, d’un monde en transition : les années 1980. Suprématie des médias, félonies politiques, montée des extrêmes, culte de la personnalité, désillusion généralisée : toutes ou presque se sont réalisées, les super-pouvoirs en moins. La question de la moralité est également centrale dans Watchmen. De multiples problèmes y sont résolus au prix de vies humaines… et la fin nous épargne le pire. Le récit nous interroge là encore : si les dirigeants des États-Unis avaient des super-héros à leur solde, qu’auraient-ils fait et que feraient-ils ? Si la dystopie d’alors est devenue notre quotidien sous plusieurs aspects, Alan Moore et Dave Gibbons ont ouvert la voie à d’autres, qui à leur tour, vous posent la question originelle. La part sombre de l’humanité n’est dès lors plus tabou et les sujets de fond de notre société sont analysés en profondeur par des auteurs de tous bords.

 

Who watches the Watchmen? Nombre de récits sont nés de cette question : citons Kingdom Come, Sin City, The Boys ou encore Kick-Ass, la liste serait trop longue. Nous avons depuis eu des éléments de réponse, et les auteurs continuent leur enquête. Une nouvelle voie s’est ouverte aux artistes, pavée d’aventures.

Seuls les clients qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.

Il n'y a encore aucun avis.