Numéros courants (25)

 

 

Rockyrama, c’est le magazine indispensable sur le cinéma et la pop culture. La revue décrypte la pop culture à travers le long format, le reportage et l’interview avec son style graphique unique. Entre cinéma, télévision et culture geek… Rockyrama analyse dans une approche ludique le cinéma et ses ramifications dans son magazine papier et sur son site internet.

  • img-book

    Été 1989. Un peu partout en France fleurissent des affiches aux dimensions 4×3 avec pour seule inscription un immense logo jaune en forme de chauve-souris. Rien d’autre. Le studio Warner venait de mettre sur pied l’une des plus fameuses campagnes marketing pour un film. La Batmania allait battre son plein. Le film est un carton aux USA, Tim Burton se révèle au (très) grand public, et les kids du monde entier arborent le logo jaune du Dark Knight. Vingt et un ans après le Superman de Richard Donner, les super-héros allaient vivre un nouveau départ sous pavillon Warner. Batman allait s’ancrer profondément dans l’inconscient pop collectif et personne n’allait oublier cet été 1989, celui de Prince, de la Batdance, de Michael Keaton et de Kim Basinger, de Jack Nicholson et du Joker, l’été de la Batmania !

  • img-book

    40 ans. 40 ans que personne ne nous entend crier dans l’espace. 1979, Ridley Scott, armé d’une
    équipe d’artisans et d’artistes hors pair, s’apprête à lâcher dans les salles du monde entier ce qui va
    devenir un phénomène aussi cinématographique que (pop) culturel.

  • img-book

    Honneur à la meilleure comédie des années 80, servie par les meilleurs comiques des années 80. Ou quand le Saturday Night Live a décidé de plonger la tête la première dans le fantastique. La grosse pomme n’en est jamais réellement revenue. Nous non plus.

  • img-book

    Ce nouveau Rockyrama Papers rend hommage au film culte de David Fincher : Fight Club. Paranoïaque et contestataire, Fight Club reste l’un de films les plus controversés de sa décennie. Un film uppercut qui offusque ou fascine, sans jamais laisser indifférent. Deux décennies plus tard, retour en images sur ce tour de force. Bienvenue dans le club très privé de Fincher.

  • img-book

    Rockyrama retourne à Twin Peaks et propose aux fans de prolonger l’aventure avec cette série qui a traversé le monde et tout emporté sur son passage, au Japon plus qu’ailleurs. Voilà pourquoi nous avons décidé de donner à ce Rockyrama Papers cet aspect « bricolé » fait de petits dessins et de détourages, des techniques de mise en page propre à l’archipel nippon.

  • img-book

    Que reste-t-il de Kubrick ? Voilà la question à laquelle nous avons tenté de répondre dans ce numéro au détour d’un article qui fait le point sur le legs d’un titan du cinéma. L’énigme est trop complexe, le vide trop profond, la distance trop grande, et quand le 7 mars 1999 Stanley Kubrick meurt, il emmène avec lui certains de ses plus grands secrets. Et, en tout premier, cette question qui travaille les cinéphiles et les réalisateurs du monde entier : comment a-t-il pu aller si haut, et si loin ?

  • img-book

    De la saga Retour vers le futur à Forrest Gump, de Seul au monde au Pôle Express, ce nouveau numéro de Rockyrama rend hommage au réalisateur visionnaire.

     

  • img-book

    Il est l’auteur de L’Arme fatale, Last Action Hero, il est le mec derrière les Nice Guys, le réalisateur d’Iron Man 3, mais aussi celui sur qui repose la renaissance de l’un des plus beaux monstres de l’histoire du cinéma : LE Predator. Il est Shane Black.